Le point sur

la recherche sur les cancers des enfants

 

 

 

 

Cinq ans après leur diagnostic, 80 % des jeunes patients seront considérés comme guéris, avec pour certains des séquelles liées aux traitements, apparaissant plus ou moins tardivement, et un sur-risque de survenue de second cancer liés à des facteurs génétiques ou à la toxicité des traitements. Ce taux global de guérison est très différent selon les types de cancers. La recherche sur les cancers des enfants doit donc identifier de nouvelles pistes de traitements pour les cancers que l'on ne sait pas traiter aujourd'hui, et permettre de réduire les effets indésirables et les séquelles à long terme des traitements.

 

L'effort de recherche français sur les cancers pédiatriques, réalisé dans le cadre des deux premiers plans cancers, représente un financement de 38 millions d'euros sur la période 2007 - 2011, sur un budget total de recherche sur les cancers estimé à 350 millions d'euros sur cette même période (soit 10 % du financement de la recherche publique en cancérologie).

 

De façon générale, le développement des médicaments en cancérologie pédiatrique montre un retard certain par rapport à la cancérologie des adultes, les indications pédiatriques n'étant pas jugées prioritaires par les laboratoires pharmaceutiques. Ce constat n'est pas spécifique à la France. Réunis à l'INCa en janvier 2014, les organismes publics et caritatifs, financeurs de la recherche sur le cancer et venant de 23 pays dans le monde ont ainsi fait du développement des médicaments pédiatriques l'une des cinq priorités de recherche pour les années à venir.

 

La mise à disposition d'un médicament suppose un effort de recherche public, principalement de recherche fondamentale pour identifier de nouveaux mécanismes biologiques (« cibles thérapeutiques ») sur lesquels il faudrait agir, et un effort de recherche et de développement industriel privés permettant de concevoir, développer et mettre sur le marché une molécule permettant d'agir sur ces mécanismes. Il peut également s'agir de mettre à disposition des enfants en échec thérapeutique des molécules innovantes développées au départ pour les adultes dans le cadre d'essais cliniques encadrés.

 

Ainsi, les financements supplémentaires qui pourraient être alloués à la recherche fondamentale académique ne garantissent pas qu'in fine des médicaments seront développés. Par ailleurs, si ces financements supplémentaires étaient obtenus par une taxe, on ne peut exclure un désengagement des industriels sur les thématiques pédiatriques, qui en s'acquittant de la taxe pourraient se sentir dédouanés de développer de nouveaux médicaments.

 

La stratégie de recherche sur les cancers pédiatriques, portée par l'INCa dans le cadre du Plan cancer 2014-2019, repose donc sur trois axes complémentaires :

 

  • Réaliser le séquençage complet du génome des tumeurs de l'enfant d'ici la fin du Plan, à la recherche de nouvelles cibles thérapeutiques ;

  • Favoriser la mise en place d'essais cliniques innovants chez les enfants, en s'appuyant sur un groupe coopérateur national rassemblant les oncologues pédiatres, les chercheurs et associations de parents et une structuration territoriale de centres d'essais cliniques de phase précoce en pédiatrie (CLIP2). L'INCa négocie avec les industries du médicament pour les inciter à proposer systématiquement leurs molécules chez l'enfant dans le cadre du programme CLIP2 ;

  • Soutenir au niveau européen la révision en 2017 du règlement européen relatif aux médicaments à usage pédiatrique, afin de rendre la réglementation plus incitative pour les essais cliniques de nouvelles molécules.

 

Chiffres clés :

 

1700 nouveaux cas de cancers chez l'enfant de moins de 15 ans par an, soit moins de 1 % des nouveaux cas de cancers (et une incidence stable au fil des années).

 

70 % de survie 5 ans après le diagnostic.

 

38 millions d'euros consacrés à la recherche sur les cancers de l'enfant entre 2007 et 2011 dans le cadre des plans cancer.

 

 

En savoir plus : Institut National du Cancer (INCA)

http://www.e-cancer.fr/Actualites-et-evenements/Actualites/Le-point-sur-la-recherche-sur-les-cancers-des-enfants